Geneanet > Search > Library

Bulletin (Volume 22-24)

Record reserved for Premium members

Access the entire Genealogy Library: old books, monographs, old newspapers, etc. More than 3 billion individuals indexed, a gold mine you shouldn't miss to enrich your genealogy!
From $4.13 per month

Bulletin (Volume 22-24)

Bulletin (Volume 22-24)

Source : Internet Archive

Bulletin (Volume 22-24)

Bulletin (Volume 22-24)

Source : Internet Archive

Results : COUSIN


Page 28

quelques documents inédits relatifs à Jean Cousin, dont l'un est conservé dans l'étude de M" Marquiand, notaire, secrétaire de la


Page 46

kiae, allribuée, pur quelques-uns, à Jean Cousin, et qui se trouve dans l'église Saint-Maurice.


Page 54

a envoyé des documents sur Jean Cousin, auxquels il a joint un commentaire. M. Adrien Blanchet, mettant à notre service


Page 202

Saint-Romain de Sens, exécutées par Jean Cousin. Il en avait numéroté les panneaux qu'il fit déposer avec soin dans une


Page 325

30, 217 É 21ft. Cousin (Jean), peintre : vitraux.


Page 544

xvr siècle ni Iribuée à Jean Cousin (2). 11 aurait bien pu y nottf selon son habitude. " du vent'


Page 547

verrière qu'avait raccous-trée jadis maistre Jehan Cousin dans celle de Saint-Eutrope :


Page 601

le 11 novembre 1543 que Jean Cousin est venu habiter rue dos Marais.


Page 681

musée de Rennes attribué à Jean Cousin. Ce tableau représentant Jésus aux noces de Cana, figurait autrefois au rétable de


Page 693

n'hésite pas à l'attribuer à Jean Cousin, qui en au-t au moins conçu le plan.


Page 719

boiserie sculp-' tée attribuée, à Jean Cousin. Cette boiserie, qui porte des traces de dorure et de polychromie, a O,n54


Page 740

Jean Minagier. La maison de Jean Cousin étaient située Grande-Rue, carrefour du Loup, c'est-à-dire au croisement des rues du Lion-d'Or,


Page 740

sur les deux artistes Sénonais, Jehan Cousin le Père et Jehan Cousin ie Jeune.


Page 835

LES DEUX JEHAN COUSIN


Page 836

de mariage d'une nièce de Jehan Cousin, passé en présence du grand artiste et de sa femme, Christine Rousseau, le


Page 836

p. 103 à 128), et Jean Cousin et ses alliances (Bull, de la même Société, XII. p. 77).


Page 837

les actes le l'étude où Jehan Cousin avait coutume de ^'adresser durant sa jeunesse et ses séjours à Sens lient


Page 838

de Bray-sur-Seine et frère de Christine Rousseau, femme de Jehan Cousin. Cet acte, daté du 22 juin 1588, me faisait


Page 838

beau-frère par son mariage avec Marie Cousin, considérée à tort jusqu'ici comme la fille unique du maitre. Je tenais enfin


Page 838

notice sur la Fille de Jehan Cousin. (Bull, de la Soc. arch, de Sens. XIX. p. 230 et suiv.)


Page 839

Jehan Cousin, nous avons le regret de n'apporter encore aucu n document nouveau. Rappelons seulemen


Page 840

les peintures par ung nommé Jehan Cousin (3). " Ix talent de ce dernier s'élève ainsi progressivement, de simple arpenteur,


Page 841

la tradition qui attribue à Jehan Cousin la composition du vitrail de la Sibylle de Ti bur, elle remonte assez


Page 841

ce vitrail est l'oeuvre de Jean Cousin (Bibl, de Sens. ms. n* 67, p. 458).


Page 842

Certains auteurs ont prétendu que Jehan Cousin avait contracté plusieurs mariages, mais leurs affirmations ne reposent sur aucun fondement sérieux.


Page 842

A. Firmin-Didot dan-son étude sur Jean Cousin. M. Edouard Deiigand ne fut pas plus résor*". mais, après la découverte de


Page 843

fut la dernière femme de Jehan Cousin.


Page 844

Guiffrey : La Famille de Jean Cousin peintreet verrier du xvi* siècle. Mémoiresde la Soctêtédei Antiquaires de Frantt. XLI, p.


Page 844

rente qui est deue a Jehan Cousin (1). "


Page 844

M. J. Guiffrey : La Famille de Jean Cousin peintreet verrier du xvi* siècle. Mémoiresde la Soctêtédei Antiquaires de Frantt.


Page 845

biens de Collemiers, acquis par Jehan Cousin, représenteraient les parts de Christine Rousseau, de son frère et de ses trois


Page 846

frère et soeurs de ladite Marie Cousin " et Jean Cotelle, sergent royal, Elisabet Rousseau, sa femme, héritiers de feu


Page 846

comme géomètre, peintre et verrier, Jehan Cousin quitta cette ville vers 1310 pour aller s'établir à Paris, où il devait


Page 847

cette propriété. On voit que Jehan Cousin jouissait d'une grande aisance qui le mit, dès son arrivée à Paris, au


Page 847

Notice de M. Hesme ur Jean Cousin, suivie de notes de M. de Montaiglon, p. 354.


Page 848

Cependant Jehan Cousin, malgré sa brillante situation et ses nombreuses occupations à Paris. n'oubliait pas son


Page 849

faire à Sens en 1550-1551, Jehan Cousin comparut comme témoin au contrat de mariage signé le 18 janvier 1550 (anc.


Page 849

Herbelin, marchand à Sens, et Philippe Cousin. Dans cet acte, il est simplement désigné : " Jehan Cousin, paintre, demeurant


Page 850

voyages que fit à Sens Jehan Cousin eut lieu à l'occasion du mariage de la nièce de sa femme, Antoinette


Page 852

semble-t-il, la dernière production de Jehan Cousin, car il mourut, sans doute à Paris, cette même année 1560, ou, au


Page 853

Cousin par son mariage avec Colombe Cousin, louer pour quatre années moyennant 70 * t. à Jehan Joffrin, banquier à


Page 853

siècle, avait également avancé que Jehan Cousin mourut en 1560, la même année que le cardinal Bertrand (2). La tradition


Page 854

Marais dans la succession de Jehan Cousin qui, nous Favons vu, y possédait plusieurs immeubles. Cependant cette assertion pourrait encore


Page 854

plus tard comme le tuteur d'Isabelle Cousin, fille alors mineure du célèbre artiste, et agissant en cette qualité et avec


Page 855

voit, de la fille unique, Marie Cousin, seule connue autrefois. De cette nombreuse descendance nos recherches révèlent sept représentants, nommons


Page 855

(1, Quantin. Soie sur Jean Cousin, dans le Bulletin de la Soc. des sciences de r Yonne, 1869, p.


Page 855

près, de la mort de Jehan Cousin, cette date mémorable et inconnue de tous les biographes en remontant jusqu'au milieu


Page 855

Pierre du Four et tt Magdelaine Cousin, sa femme, et " a eulx advenuz et escheuz par le décès et


Page 857

Colombe Cousin mourut en 1585 (4) laissant trois enfants: Jehan Daussonne l'aîné, garde des greniers


Page 857

Livre de la Perspective de Jehan Cousin père.


Page 858

V. Magdelaine Cousin, qui se maria avec Pierre du Four 1 ainé 13), maitre armurier à


Page 859

fille d'Etienne Bouvyer et de Mario Cousin, avec Claude Ancelot, marchand demeurant à Sens 8 mai 1583, (Min. de le


Page 859

ille d'Etienne Bouvyer et de Marie Cousin. 7 nov. 1576. Min. de Le Bingeon, not. royal à Sens.


Page 859

Le Bingeon not. à Sens.) Magdelaine Cousin ne fut pas présente au contrat de mariage de Louise Bouvyer, autre fille


Page 859

. jeune des filles de Jehan Cousin, car, née vers 1548, elle était encore mineure à la mort deses père


Page 859

VI. - Isabelle Cousin, sans doute la plus


Page 860

M.-iis Jehan Cousin avait avec Christine Rotmeaa, m


Page 861

anc. style) de sa soeur Philippe Cousin, veuve de Guillaume Couste, sergent royal n Sens, qui épousa Simon Herbelin, marchand


Page 861

nom d'un de ses frères, Nicole Cousin. (Min. de Nicolas Gourron. notaire à Sens.) 11 c.vistnit cependant un lien de


Page 861

Jehan Cousin le jeune naquit, sans doute à Sens, vers 1522, il était encore écolier


Page 863

marié A Charlotte Fustel, 2* Geneviève Cousin, femme de François de Merle, maitre orfèvre, demeurant rue Saint-Jacques-de-la-Boucherie, 3" Maric Cousin,


Page 863

de Paris). Citons encore : Philippe Cousin, notaire au Ch Atclct Je Paris, 1539 à 1553. (Thomas, Xolariat* de la


Page 863

(Thomas, Xolariat* de la Seine.) Clément Cousin, l-tudiant en l'Université de Paris, His de feu Nicolas Cousin, maître vi-rier, et


Page 863

de Paris, His de feu Nicolas Cousin, maître vi-rier, et de Marion Yoult, 27 mai 1543. - Campardon et Tcktey,


Page 863

Etienne Cousin, avocat en Parlement, Maric le Fèbvre, sa veuve. 12 sep-iiibre 1563 (Min. de


Page 863

devaient être parents de notre Jehan Cousin, je ne sais, par exemple, sur quoi se fonde M. H. Monceaux quand


Page 863

et laissa trois enfants: 1* Guillaume Cousin. maitre orfèvre, demeurant vis-à-vis de l'église rue Saint-Denis de-la-Char-tre, marié A Charlotte Fustel,


Page 863

Claude Cousin, Marguerite et Denise Cousin, enfants de feu Gilles Couin, marchand bourgeois de Paris,


Page 863

Claude Cousin, Marguerite et Denise Cousin, enfants de feu Gilles Couin, marchand bourgeois de Paris, septembre 1346, op. cit.


Page 863

Baptiste Cousin, fils mineur de feu Jean Cousin, imagier en bosse, 7 lin 1519. Op.


Page 863

Cousin, fils mineur de feu Jean Cousin, imagier en bosse, 7 lin 1519. Op. cit.. pièce 3130.


Page 864

on ne, déjà marie à Colombe Cousin II avait épousé Etiennette Belin gu de Belin 12u appartenant sans doute à


Page 864

Jehan Cousin le jeune recueillit dans la succession paternelle la portion principale de l'hôtel de


Page 864

n e, Ysabeau* Barbe et Marie Cousin, frères et soeurs, abboutissant par derrière a M. Mercier et par devant a


Page 867

La résidence de Jehan Cousin père devait avoir une grande importance et former au moins trois corps d'habitation


Page 867

demeurant a Sens, " et Marie Cousin, sa femme, échangent avec leur beau-frère, Pierre du Four, maitre armurier à Paris,


Page 867

maitre armurier à Paris, et Magdelaine Cousin, safemme, * une tierce partye et portion par indivis, les troys faisans le


Page 867

Jehan Daussonne, maître armurier, et Colombe Cousin, sa femme, Girard de Caen, maître armurier, et Isabelle Cousin, sa femme, la


Page 867

de Caen, maître armurier, et Isabelle Cousin, sa femme, la vendirent à Pierre Sa-!)oureau, " marchant hostellyer demeurant a Saint


Page 869

d'un bout, par derrière, audict Jehan Cousin et d'autre bout, par devant, a


Page 871

tiers d'écu, à son frère Jehan Cousin, mais la portion échue à Jehanne Cousin et, après la mort de celle-ci,


Page 871

mais la portion échue à Jehanne Cousin et, après la mort de celle-ci, attribuée à sa fille Marguerite Allain, avait


Page 873

Voici dans quelles circonstances particulières Jehan Cousin le jeune fut appelé dans sa ville natale, en l'année 1563. Nous sommes


Page 874

(2). habitait Sens, quant à Jehan Cousin le jeune il devait à cette époque travailler au château de Fleurigny, ainsi


Page 874

ville, qualifie le fils de Jehan Cousin de Tépithête lejeune, évidemment pour le distinguer de son père, mort depuis peu.


Page 875

remettre la quantité nécessaire à Jehan Cousin pour ses motifs de décoration. En même temps il lui esl délivré un


Page 877

de Provenchères existe ou musée Jean Cousin à Sens, un autre se trouve à la bibliothèque d'Auxerre et a fait


Page 877

considérées comme le monogramme de Jehan Cousin.


Page 879

la Fortune furent demandées à Jehan Cousin le jeune par Imbert d'Anlezy, seigneur de Dunflun en Nivernais, qui les paya,


Page 880

"complètement à L c:r..c:i:n de Jehan Cousin pene qui avait annonu .a p-il-cat-on d un traité plus général compreua,/ i


Page 881

Jehan Cousin lejeune aurait aussi fourni les dessins des magnifiques verrières de l'église Saint-Gervais à


Page 881

passements, de l'invention de M. Jean Cousin, peintre a Paris. " (Privilège du 7 septembre 15-83.)


Page 882

reconnaître l'importance rie l'oeuvre de Jehan Cousin le jeune, puisque les écrivains contemporains s'accordent à lui d-écerner des éloges.


Page 883

des Caurres fait mention de Jehan Cousin en donnant une liste des peintres les plus célèbres de cette époque :


Page 883

allemant de la peinture comme Jean Cousin en français, Léon Baptiste Albert en latin, maistre Antoine Caron, Picard, demeurant à


Page 884

ient Jehan Cousin el su femme Aéro


Page 885

l'hôtellerie de son beau-père l'autre, Marie Cousin, se maria avec Charles Armand sieur du Bas-Charme (1), peintre ordinaire du roi


Page 885

donne dans son Etude sur Jean Cousin, Paris, 1872, p. 2, note, un extrait de l'acte authentique de cette vente


Page 885

tard s'allier à celle des Jehan Cousin, était également originaire du mème village, Henri Bouvycr, vigneron, demeurant à Soucy, reconnait,


Page 887

monument n la mémoire de Jehan Cousin (séances des 7 juillet et 4 août 1851). Cette société conserve d'ailleurs dans


Page 889

Paris, fut présent honnorable h. Jehan Cousin, maître paintre, bourgeois de Paris, lequel recongnut et confessa avoir donné, ceddé, transporté


Page 890

desdictes rentes. Et oultre ledit Jehan Cousin donne et transporte au dict Jehan Cousin, son (Hz, tous les arrérages qui


Page 891

painctre, bourgeois de Paris, et Colombe Cousin, femme cie hon. h. Jehan Dossonne, inr.rchant armurier a Paris, en son nom,


Page 891

article r ln famille de Jean Cousin " dans les mémoires de la Soc. des Antiquaires de France, XLI, 1880,


Page 891

acte concernant la famille de Jehan Cousin.)


Page 893

armurier a Paris, et M" Jehan Cousin, peintre dem. aud. Paris, confessent que pour le proffict faire de Ysabel Cousin,


Page 893

pour le proffict faire de Ysabel Cousin, soeur dud. Cousin et de la femme dud. Dossonne, l'avoir mis et baillé


Page 893

ce faire fut présente lad. Isabel Cousin, aagée de dix huit ans ou env., qui a eu le présent bail


Page 895

et mère desd. Marye et Magdalaine Cousin, Et pour et contre eschange lesd, du Four et sad. femme ont ceddé,


Page 895

la succession de deffunt M" Jehan Cousin et de feu Christine Rousseau, jadis sa femme, père et mère desd. Marye


Page 896

maîstre armuryer a Paris, et Coulombe Cousin, sa femme, Pierre du Four l'aisné, aussy maistre armurier a Paris, et Magdaleine


Page 896

maistre armurier a Paris, et Magdaleine Cousin, sa femme, lesd, feminesde leursd, mariz respectivementauctorisées...,


Page 896

nnets Jehan Cousin et Xrine Rousseau, jadis sa femme.


Page 897

en conlroclnnl le ni et Ysabel Cousin u femme, pi ragoa. notaires riu Hoy an Cfaastelel de Paris, tt saiziesme


Page 897

vyer et Marie Cousin, sa feninic. et n u lt re partie Uana MMine et du Fom


Page 898

dun bout par derrière audict Jehan Cousin et d'aultre bout par devant a la rue de Seyne, en la censive


Page 900

Mc armurier a Paris, et Colombe Cousin, sa femme, de luy suffisamment auctorisée pour et par sond, mary faire et


Page 901

desquelles deffences lesd. Daussonne et Colombe Cousin, sa femme, et de Caen auroient soustenulcd.de la Rougeraye, aud. nom, n'estre rccepvablc


Page 901

chacuns les biens de feuz Jehan Cousin et Christine Rousseau, père et mère de lad. femme, desquelz lesd. Daussonne et


Page 902

tant comme héritiers desd, deffuncts Jehan Cousin et Christine Rousseau, sa femme, que comme détenteurs propriétaires de lad. susdite maison,


Page 903

venduz et constituez par deffunctz Jehan Cousin, en son vivant M' painctre a Paris, et Cristine Rousseau, jadis sa femme.


Page 903

m<* armurier a Paris, et Coulombe Cousin, sa femme, la somme de 577 " 19 < 7* t. et a


Page 904

demeurant rue de la Heaulmerye,ct Coulombe Cousin, sa femme, confessent avoir eu et receu de Richard Dieupart, sergent a verge


Page 904

Caen, M* serrurier a Paris, Ysabelle Cousin, sa femme, a Pierre du Four, aussi M" armurier a Paris, et Magdelaine


Page 904

M" armurier a Paris, et Magdelaine Cousin, sa femme, pour demourer par led. Saboureau quité envers lesd. Daussonne, de Caen,


Page 904

contre leurs cohéritiers desd, deffunctz Jehan Cousin et Christine Rousseau, sad. femme, et aultres qu'il appartiendra... et led. Perrin s'est


Page 905

propre comme héritière de deffuncte Jehanne Cousin, sa mère, par ndivis, les trois faisans le tout, d'une maison assise és


Page 905

en estoyent deubz par deffunt Jehan Cousin et Cristine Rousseau, sa femme, père et mére desd. Coulombe, Ysabel et Magdelaine


Page 905

mére desd. Coulombe, Ysabel et Magdelaine Cousin, et pour les arréraiges d'icelle, et oultre 100 tt L.. et la somme


Page 906

promettent l'un pour l'autre... a Jehan Cousin, M painctre dem. a St-Germain des Prez lez Paris, a cc présent achepteur


Page 907

Juillet 1578. - Honorable h. Jehan Cousin, M"* painctre. bourgeois de Paris, dem. a S* Germain des Prez, s'est transporté


Page 908

entre luy et honorable homme Jehan Cousin, M® painctre, dem. en lad. rue des Marestz, par retrait lignager, avoir reçu


Page 908

par la succession de feue Jehanne Cousin, sa mére, en la maison, où led. Bernard est demeurant, assize en lad.


Page 909

cu et receu... laquelle rente Jehan Cousin, pour ce présent comme détenteur et ptopric-tairc de lad.v tierce portion de maison


Page 910

courtoysie permis et permect aud. Jehan Cousin, a ses hoirs ou ayans cause, de pouvoir ra-chepter lad. rente, quand bon


Page 911

vouloir et consentement de lad. Magdelaine Cousin, pour cc présente, pour et e: l'acquit desd. Tonnelyer et de lad. Cousin,


Page 912

apotiquaire dem. aud. Sens, et Marie Cousin, sa femme, a cause d*elle, et encores led. Bouvyer ou nom et comme


Page 912

nom et comme pro-cureurspéciallenientfondéde Me Jehan Cousin, maistre painctre dem. a Paris rue des Maretz, faulbourgdud. Paris, parr. St-Suplice, et


Page 912

Paris, parr. St-Suplice, et de Elizabel Cousin, femme de hon. h. Girard Decamp, maistre serrurier aud. Paris rue Marivault, par.


Page 912

dem. a Villeneuve l'Archevêque, et Magdelene Cousin, sa femme, a cause d'elle, d'autre part, tous héritiers de feu M® Pierre


Page 913

la Boucherie, et de deffunte Coulombe Cousin, jadis ^ femme en premières noces, Et de Thomas Drouart lejeune compagnon armuryer


Page 913

consorts est échu à M" Jehan Cousin. Il comprend :


Page 914

14 Avril 1589. - Jehan Cousin, M6 paintre a Paris, dem. ès faulxbourgs de Paris hors la porte St-Germain


Page 914

Paris, oncle a cause de Ysabel Cousin, sa femme, d'Hubert de la Fontaine, Me doreur graveur,


Page 915

tout a tousjours, hon. pers. Jehan Cousin, M'paintre a Paris, demeurant és faulxbourgs de Paris hors la porte S" Germain


Page 1,018

Les Deux Jehan Cousin, par Maurice Rot...... 65