Geneanet Racines sportives

Histoire des jeux olympiques

Evenement sportif incontournable depuis plus d’un siècle, les Jeux Olympiques, qu’ils soient d’hiver ou d’été et maintenant paralympiques ne cessent de réunir passionnés ou simples amateurs de sport aux quatre coins du monde.

Réinventés par le baron Pierre de Coubertin (1863-1937) à la fin du XIXe siècle (les premières Olympiades modernes se déroulent en 1896 à Athènes) dans un contexte de glorification du sport et de la jeunesse, les Jeux Olympiques, nés pendant la Grèce antique, sans doute en 776 avant J.C. et abolis un millénaire plus tard en l’an 394 pour leur caractère païen, avaient déjà fait l’objet de plusieurs tentatives de rénovation, avortées.

La suite, on la connaît : tous les quatre ans depuis 1896 se déroulent les Jeux Olympiques, organisés chaque fois dans un pays et une ville différente. Tous les sports pratiqués sur la planète, individuels ou collectifs, s’y pratiquent et donnent lieu à compétitions acharnées qui aboutissent par la remise des médailles d’or, d’argent et de bronze au trois meilleurs compétiteurs, réunis sur un podium face au public.

Une évolution permanente

Bien sûr, depuis un siècle, les choses ont évolué : les Jeux Olympiques d’Hiver et les Jeux Olympiques des sourds (“Deaflympics”) ont été créés en 1924, ceux d’hiver étant décalés de deux ans depuis 1994 et ceux des sourds depuis l’origine. Les jeux paralympiques sont quant à eux nés en 1960 et ceux de la jeunesse (de 14 à 18 ans) ont vu le jour en 2010.

Certains n’ont pas eu lieu pour cause de guerre, tels les Jeux de 1916 qui devaient avoir lieu à Berlin, ceux de 1940 conjointement au Japon et en Finlande pour l’été et au Japon et en Allemagne pour l’hiver, enfin ceux de 1944 prévus à Londres, au Royaume-Uni.

Au niveau des sports proposés, certains ont disparu comme le croquet, le tir à la corde, le tor aux pigeons vivants, la pêche, le polo à bicyclette, le ski-joering (ski tiré à cheval), la pelote basque et le rugby à XV.

D’autres sont apparus, notamment depuis les années 80 : le slalom en canoë-kayak, la gymnastique rythimique et le trampoline, le badminton, le golf, la natation synchronisée, le BMX et le VTT, le beach-volley, le tennis de table, le rugby à sept, et pour les disciplines d’hiver le skeleton, le curling, le ski acrobatique, le surf des neiges…

Quelques chiffres

Les sportifs les plus médaillés :

  • aux Jeux d’été Michael Phelps (Etats-Unis) en natation avec 28 médailles dont 23 d’or entre 2004 et 2016 (aucun français répertorié – plus de 5 médailles – pour les Jeux d’été),
  • aux Jeux d’hiver Marit Bjørgen (Norvège), ski de fond avec 15 médailles dont 8 d’or entre 1999 et 2018 (pour la France, c’est Martin Fourcade avec 5 médailles en biathlon),
  • aux Jeux paralympiques Trischa Zorn, malvoyante (Etats-Unis), natation avec 55 médailles dont 41 d’or, entre 1980 et 2004.

Le plus vieux médaillé d’or :

Oscar Swahn (Suède), âgé de 64 ans en 1912, médaille d’or en 100 m tir au cerf courant, coup simple individuel.

Le plus jeune médaillé d’or :

Marjorie Gestring (Etats-Unis), âgée de 13 ans en 1936, médaille d’or en plongeon.

Le plus ancien record olympique :

Bob Beamon (Etats-Unis), saut en longueur de 8,90m en 1968.

Le nombre d’athlètes :

241 en 1896, 10 568 en 2012

Le nombre de nations participantes :

14 nations en 1896, 204 en 2012