Headstones & Memorials

2 names indexed (View)


Uploaded by : jose75017
Collaborate and Share! More

Place : Beauchamp
Cimetière communal de Beauchamp
Place : Val d'Oise, France
Type : Grave
Comment : CURNONSKY - (01/07/2012)- Il vécut et mourut au numéro 14 de la Place Henri Bergson à Paris 8ème. Né à Angers dans un hôtel particulier de l'avenue de Contades, orphelin de mère, abandonné par son père, il est élevé par sa grand-mère. Il a notamment pour trisaïeule la bienheureuse Jeanne Sailland dont les descendants sont dispensés par rescrit papal de « faire maigre », dispense à l'origine de... More CURNONSKY - (01/07/2012)- Il vécut et mourut au numéro 14 de la Place Henri Bergson à Paris 8ème. Né à Angers dans un hôtel particulier de l'avenue de Contades, orphelin de mère, abandonné par son père, il est élevé par sa grand-mère. Il a notamment pour trisaïeule la bienheureuse Jeanne Sailland dont les descendants sont dispensés par rescrit papal de « faire maigre », dispense à l'origine de sa vocation de gastronome. À l'âge de 18 ans, il s'installe à Paris pour préparer l'École normale supérieure et devenir journaliste. Il commence à rédiger des articles pour des journaux tels que La Vie Parisienne, Le Music-Hall illustré du matin et Comédia, et s'invente un pseudonyme. La mode étant aux noms à consonance russe (époque de l'alliance franco-russe, des amours cosaques et des Ballets russes à Paris), la question est posée en latin : « Cur non sky ? » (« Pourquoi pas sky ? »)Le pseudonyme est approuvé par Alphonse Allais, dont il reprend la chronique, « La Vie drôle », dans Le Journal. En 1927, il est élu « prince des gastronomes » par la revue Le Bon Gîte et la Bonne Table, titre qui lui reste attaché au XXIe siècle. En 1930, il fonde l'Académie des gastronomes et l'Académie de l'humour avec Romain Coolus. Il publie au total une cinquantaine d'ouvrages sur la cuisine. Membre de l'Académie Rabelais, chevalier de la Légion d’honneur en 1928, il est fait officier en 1938. Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, il quitte Paris et s'installe dans une auberge à Riec-sur-Belon en Bretagne. Il retrouve son appartement parisien à la fin de la guerre et reprend son activité de journaliste. Il lance en 1947 la revue Cuisine et Vins de France, avec Madeleine Decure. Cette revue donnera naissance en 1953 à un monumental ouvrage du même nom, considéré comme la bible des recueils de recettes de cuisine. Le 22 juillet 1956, il meurt en « tombant » de la fenêtre de son appartement.Il est inhumé dans le cimetière de Beauchamp (Val-d'Oise).
( source : WIKIPEDIA) Less