L'actualité au jour le jour

Nous sommes le 27 mars 1918

27 mars 1918 : la grande bataille continue
Ce jour-là, le Petit Journal poursuit son récit des débuts de la Bataille de Picardie et annonce que la bataille continue avec une extrême violence, nous tenons solidement la rive gauche de l'Oise, ligne de feu : Bray-Chaulnes-Roye-Noyon, il ne faut pas juger la situation sur le recul, au milieu des évacués deux fois réfugiés, les Anglais ont bombardé les gares de Cologne, Luxembourg, Thionville & Metz et sont retournés de jour à Mannheim. Et aussi : l'équilibre tend à s'établir sur le front de la bataille ; l'âme de la Marne ; à la Chambre des députés ; ils avouent leurs pertes...

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France